JULIEN 

ESTIVAL

Chanson

Nouvel album  octobre 2018

Biographie

    Puceau, ou le petit traité de l’insouciance. Vierge de tout, et pas seulement d’ici, ou même de là. De tout. Et pourtant, Julien Estival en a vu, et connu, bien d’autres. Rompu aux joutes subtiles du bon mot, mis en musique comme on s’habille pour un premier rencard, tiré à quatre épingles, mais tout palpitant, seul ou à plusieurs, sur une guitare ou emporté par un groupe toujours impeccable, Julien Estival a goûté à tout et bu à toutes les lèvres, pourvu qu’elles soient douces. Les femmes, toutes les femmes, séduisantes, vénéneuses, faciles ou inaccessibles, fort brillantes ou juste amantes, ont nourri des années d’écriture faussement crédule, parfois crue, souvent décalée, toujours tendre. A l’âge où les autres s’interrogent sur quelques concepts, ou se reposent sur la vague, Julien Estival abandonne les cordes, les guitares sèches et les choeurs qui ont habillé son adulescence, pour revêtir un habit de lumière 100% synthétique, une sorte de sous-pull orange vif, vert pétant et jaune acidulé, idéal pour retourner vers le futur, où se croisent le jeune Souchon, le Jonasz intime, le Lavoine briseur de coeurs.

 

Puceau parle donc la langue du synthé, du vrai synthé. Sans doute un ou deux Korg, un Roland, des Moog, DX7, Jupiter, allez savoir. Bref, autant de claviers appuyés sur des guitares dansantes et ultra pop, dix bulles multicolores toutes rondes, flottant à la surface des années 80, d’où l’insouciance évoquée plus haut, si vous avez suivi. Mais pas question d’oublier les chansons au passage, et de saborder le délicat exercice du bon couplet/refrain. Ici, on appelle un cul un cul, et de vraies mains descendent sur les hanches des danseuses pour, au pire, prendre un bon râteau, au mieux, goûter aux sucs de l’amour, vite fait ou bien fait, c’est selon. Directe ou caressante, sexy et rentre-dedans, la plume de l’artiste saute d’une pure expérience new-wave au balancement d’un cha cha cha, d’un hymne pop sans faux semblant à une tendre déclaration d’amour.

 

Une autre plume, et pas des moindres s’il vous plait, a jeté l’encre sur deux titres, l’un pour revivre un Elli et Jacno version 2018, l’autre pour effleurer en douceur la souffrance de l’adolescence. La romancière Cécile Coulon donne à ce Puceau la malice et l’élégance des grands, où l’on croise sans sourciller un Visage déguisé, un Bénabar enjoué, une France Gall grande époque. « Je jurerais qu’il est puceau », confiait André Gide à son journal. Et pourquoi pas, après tout ?

Concerts

Vidéos

Photos

Discographie

Disponible en CD

Disponible en digital

Disponible en digital

Disponible en digital

Technique

Contact

BOOKING 

 

Julie Bourletias  

06 59 68 90 16 

julie.dodytour@gmail.com

DODY  

SAS au capital de 4000 euros - RCS  818 609 638 

Licences d’entrepreneur de spectacles n°: 2 - 1095105 / 3 - 1095106 

Bureaux: Pépinière de mai - place du 1er mai - 63000 Clermont-Ferrand

Siège social: 22 rue Paul Bert - 03000 Moulins 

Crédits photographiques:  Julien Estival  ©  Nicolas Auproux